CHURCHMAN

Avec un ballotin rempli de compositions jamais achevées, mêlées à d’anciens et obscurs morceaux déterrés des miasmes des vieux songbooks oubliés, Churchman – en friche constante – explore un garage blues jazzy qui vire tranquillement vers la folk mais peut lorgner vers le rock quand ça lui chante. Seul avec une guitare, accompagné des musiciens qu’il rencontre sur sa route ou entouré d’instruments étranges, c’est du Sinatra déglingué qui descend des bourbons avec les Beach Boys pendant que Hunter S Thompson écrit un article sur Charley Patton sur sa Remington portative. Tom Waits hante chaque note. Loin d’une recherche de beauté et de propreté musicale, Churchman s’en met plein les mains et fait vivre à ses compostions plusieurs vies, dans plusieurs langages et dans plusieurs univers, à l’image de sa vie personnelle foutraque.